La fameuse étude

Echanges, discussions, pv de réunions Intersel
Avatar de l’utilisateur
Joaquim
Administrateur du site
Messages : 151
Inscription : sam. 1 sept. 2007 22:28
N° membre : 3
Nom du SEL : RomanSEL
Contact :

La fameuse étude

Message par Joaquim » sam. 21 juin 2008 14:38

Voici la fameuse étude juridique faite par le SEL de Gêves et leurs subsidiants (Europe, Région Wallone, and co).

Cliquer ici ==> http://www.caiac.be/IMG/pdf/Analyse_juridique_SEL.pdf

Première lecture en diagonale: "l'intitulé : Cadre de référence m'agace" :x

Je m'aperçois que l'esprit du SEL est très peu présent dans ce document!!! :x

Il est certes clair que c'est une étude juridique, mais celle-ci est dans mon opinion beaucoup trop froide et ne met pas en valeur la relation humaine, mais met en avant tout le reste (donc le moins important pour moi).

Perso, je suis convaincu que certains :ugeek: essaient de faire rentrer les SEL dans un cadre précis pour mieux les contrôler le phénomène d'entraide naturel entre citoyens.
Contrôler enlève la spontanéité! :evil:

C'est bien sur une première lecture avec un regard d'appréhension, mais mon sentiment par rapport à cette étude n'en reste pas moins dubitatif. :roll:

Bien sur ce n'est qu'une étude sans valeur en soi.
CELLE-CI NE FAIT PAS OFFICE DE LOI !!!!!!

En clair, mon sentiment après cette lecture est un sentiment d'emprisonnement. :cry: et je n'aime pas trop ça..... :evil:
Aller trop vite nous éloigne un peu plus les uns des autres chaque jour! Ralentissons le pas ....

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Messages : 10
Inscription : jeu. 25 oct. 2007 19:35
N° membre : 165
Localisation : Ixelles

Re: La fameuse étude

Message par Vincent » dim. 6 juil. 2008 12:37

J'ai terminé la lecture de cette brique et je reste dubitatif. Je suis moins catégorique, qu'au départ de ma première lecture, entre l'équilibre de l'aspect humain, ceux-ci sont aussi traités, et le cadre juridique. Certains aspects ,comme le travail des femmes enceintes par exemple, me semblent superflus. En premier c'est une question de bon sens et en second ça ne fait que mettre le doute en instituant de nouveau un rapport employeur/employé que nous ne pouvons cautionner. Nous faisons des échanges de services, ne répétons pas le schéma de société qui nous entoure. Ce texte relève d'une initiative qui ne fait que mettre trop de lumière vis-à-vis des autorités sur les Sels. Tant que nous ne trouverons pas un minimun de langage commun entre nous, il me paraît suicidaire de vouloir garantir un cadre juridique qui pourrait rapidement devenir un carcan. J'ai l'impression que nous nous dirigeons entre la création de deux groupes de pensées : le premier plus libertaire et plus proche du citoyen, laissant à chacun sa liberté d'échanges et le second plus légalisateur, voulant donner un cadre de sécurité absolue pour ses membres, ceci ne pouvant se faire, à mon avis, qu'en sacrifiant la liberté de choix (mais par contre celà sera plus facile de se faire subsidier).

Répondre